Martel - Montvalent

Quittant Martel par le Chemin de Peyrazet, typique des causses, vous arrivez au-dessus du site grandiose de la Vallée de la Dordogne. Le village de Gluges, adossé à la falaise, mérite que vous y consacriez un moment. Petite histoire, la réfection des vitraux de l'église a été offerte par Edith Piaf. Après avoir franchi la Dordogne, vous passez à côté du Gouffre St Georges, résurgence de la rivière de Padirac.

Martel:
Martel est au croisement d'un axe antique Nord-Sud croisant un axe Ouest-Est où transitaient le précieux sel de l’Atlantique et le vin d’Aquitaine. Cet emplacement privilégié suscite l’intérêt des puissants vicomtes de Turenne qui en font le siège d’une châtellenie et, dès le début du XIIe siècle une cité marchande enrichie par le négoce du sel. Être en vicomté de Turenne est une chance pour les marchands qui sont exemptés des impôts royaux, des péages et bénéficient du passage gratuit des bacs de Creysse et de Montvalent sur la Dordogne. Martel devient également une étape importante sur la route de Rocamadour dont le pèlerinage est largement favorisé par les vicomtes. La ville s’entoure d’une première enceinte et au XIIIe siècle, le vicomte de Turenne accorde des privilèges à la ville qui est administrée par quatre consuls. A l’intérieur de l’enceinte, les maisons de marchands remplissent les parcelles encore libres. Il en subsiste encore de nombreuses et le palais de la Raymondie en est l’exemple le plus spectaculaire. Hors les murs, les barris ou faubourgs s’étendent, peuplés d’artisans et d’aubergistes. Près de la place du Sel, l’auberge du Bordo (bourdon des pèlerins) accueille les romieux. En 1344, les habitants de ces barris ont défense d’interpeller les romieux pour les faire venir chez eux afin d’éviter la concurrence illégale ! Dès le XIIIe siècle, les religieuses de Saint-Jean de Jérusalem hébergent les pèlerins les plus pauvres et les malades dans leur prieuré de la Vere-Croix-de-Martel situé dans le barri de Creysse. Après la guerre de Cent ans, elles s’occupent également de l’Hôpital Saint Marc appartenant aux consuls.

Le Gouffre St Georges:
Le gouffre est l'une des trois résurgences de la rivière de Padirac qui sortent à Montvalent. Le Gouffre de Padirac se trouve à 11km ! La vasque d'entrée fait 30m de diamètre et 30 m de profondeur. Les premières explorations datent de 1948. La reconnaissance est difficile à cause des nombreux siphons. En 2003, un plongeur aurait fait la jonction avec le réseau déjà exploré de Padirac.